Attention aux escrocs : Reportages sur les DPE - Réponse de la FNAIM !!! PDF Imprimer Envoyer

Depuis quelques temps, nous voyons de plus en plus de reportages statuant sur les dérives de certains soi-disant "professionnels" et notamment concernant le DPE. Comme dans tout métier, tous les acteurs ne sont pas irréprochables. Certains sont même connus pour des pratiques qui ne nous seraient même pas venues à l'esprit si certains professionnels ne nous en avait pas fait part.

Ce n'est pas faute d'avoir alerter les autorités publiques ainsi que les médias, et ce principalement au travers d'organisations comme la FNAIM. Malheureusement au lieu d'effectuer des reportages dénonçant ces problèmes (problèmes soulevés par des diagnostiqueurs compétents et respectant l'éthique intrinsèque à notre métier, je le rappelle), les journalistes mettent toute la profession dans le même sac et discréditent de fait l'ensemble des acteurs. Nous ne pouvons pas, nous professionnels respectueux des lois et de l'éthique, accepter un tel acharnement sur l'ensemble de la profession qui est déjà malmené actuellement.

Nous vous conseillons de prendre quelques minutes de votre temps afin de lire le document de la FNAIM suivant (cliquer sur le logo de la FNAIM) dénonçant les pratiques de ces médias au travers d'un cas national "Que Choisir, numéro d’octobre 2012" dans lequel une "pseudo étude" a été effectuée et a mentionné qu'aucun diagnostiqueur ne respectait la méthodologie d'élaboration du DPE...
Seul problème... La fameuse méthodologie en question n'était pas encore applicable à la date du reportage !!! Honteux !!!! Nous vous incitons à la prudence vis-à-vis des informations de ces "journalistes"...


Cliquer sur le logo FNAIM pour accéder à l'article


Nous vous proposons ci-dessous un extrait de ce document:

Diagnostic immobilier : arrêtons les amalgames !

"A la suite d’un dossier sur les diagnostics de performance énergétique (DPE) paru sous le titre "C’est toujours la loterie" dans le numéro d’octobre 2012 de la revue Que Choisir, la FNAIM s'insurge ! En effet, cette nouvelle enquête vient jeter un pavé dans la mare pour dénoncer « l’incompétence » des opérateurs dans la réalisation de ces DPE. Mais cette étude pose plus de questions qu'elle ne révèle de problèmes. Elle a été déclenchée pour vérifier la bonne application du "DPE nouvelle formule" soi-disant entré en vigueur le 1er janvier 2012 alors que l'application du nouveau dispositif a été reportée au 1er janvier 2013.
Claude PASCAL, Président de la Chambre des Diagnostiqueurs Immobiliers FNAIM, explique que "la transformation de cet outil de sensibilisation en un outil de mesure ne pouvait être réalisée sans développements conséquents (évolution des méthodes, modification des algorithmes, validation des logiciels…). La seule disposition applicable depuis le 1er février 2012 est la réforme de la certification de compétence des techniciens".
Quoi qu'il en soit, les effets de la réforme ne pourront être observés qu'à partir du 1er janvier 2013. Dès lors, déployer une telle étude pour tirer à boulets rouges sur un dispositif et des professionnels qui sont au moins aussi impatients que les consommateurs de son évolution n'est ni exploitable ni opportun, même si cette enquête révèle que certains opérateurs ont commis des négligences, ce que nous ne contestons évidemment pas..."


... liens entre notre métiers et vos responsabilités
... retour à l'accueil du site